Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr

Accueil > Mener une action > Exemples d’actions > Un exemple de projet interdisciplinaire autour de la sécurité (...)

Un exemple de projet interdisciplinaire autour de la sécurité routière.

mercredi 2 avril 2014

COLLEGE CONDORCET SAINT PHILBERT DE GRAND LIEU - ACADEMIE DE NANTES


Dans le cadre d’un projet de classe en 5ème, les 5ème 4 du collège Condorcet de Saint Philbert de Grand Lieu (Loire Atlantique) ont mis à contribution leur esprit créatif pour faire des cartes postales sécurité routière.
Dans un premier temps, ils ont réfléchi avec un professeur de français à l’écriture de slogans. Une trentaine de thèmes ont été proposé (alcool  , vitesse, débridage, passager  …) aux élèves et en fonction de leurs sensibilités, ils ont choisi le leur. Ensuite, ils ont dû créer leur slogan en respectant des règles d’écriture (expression concise, courte, facile à dire, avec des rimes, parfois drôle ou avec des jeux de mots…).
Ainsi sont apparus des textes comme :
« A l’orange, ne sois pas pressé ! »
« Pas de casque   à moto  , direct à l’hosto ! »
« Texto à vélo   et c’est le poteau ! »…
Dans un deuxième temps, encadrés par un autre professeur, ils ont dû imaginer l’illustration de leur slogan. Puis, ils se sont mis en scène avec scooter, voiture, vélo… Ils ont ainsi utilisé une tablette numérique puis un logiciel de retouche d’image pour la finalisation de leur carte postale (certaines compétences B2i peuvent ainsi être validées).
Quelques exemples :



Leurs documents ont ensuite été envoyés à un site de création de cartes postales. Et le dernier temps fut l’écriture des cartes à leurs proches. Il a fallu rappeler quelques règles : écrire à gauche, comment mettre l’adresse… car ce n’est pas un moyen de communication habituelle d’élèves de 5ème.
En parallèle, un groupe s’est chargé de créer un timbre spécial à l’effigie du slogan « Sécurité routière, tous responsables ». Une autorisation auprès de la préfecture   pour utiliser ce logo a été demandée.

Les retours des élèves sont très positifs tout d’abord parce qu’ils ont été félicité par leurs destinataires pour ce beau travail, mais aussi parce qu’ils se sont pris en main pour finaliser leur projet. Nous restons aussi persuadés qu’un slogan envoyé par son enfant peut d’une part engager le dialogue au sein des familles sur la sécurité routière et d’autre part marquer un peu les esprits.
Cette action ne fut possible que grâce aux subventions du Conseil Général   de Loire Atlantique et celles de la Préfecture de Loire-Atlantique.

Notions associées