Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr

Accueil > Formation > Base de connaissances - Formation > Les témoins et les accidents > Témoignage d’une victime d’accident de la route

Témoignage d’une victime d’accident de la route

mercredi 18 janvier 2017


Les témoignages d’experts ou de victimes d’accidents de la route sont un moyen efficace de sensibiliser le public scolaire aux risques   routiers.

Le témoignage doit être préparé en amont avec l’intervenant et la classe doit être prévenue. Un avertissement doit être fait auprès des élèves ayant pu être victime ou connaissant des victimes.

Le témoignage doit être suivi d’un débat et peut être poursuivi par des recherches avec des élèves, notamment sur les facteurs d’accident  , l’accidentologie et en particulier le coût humain et économique des accidents pour la société, sur la thématique du handicap   ou bien encore sur la notion de « projet de vie » (quels seraient mes projets de vie personnels, professionnels ... sans ou en cas d’accident).

Certains établissements poursuivent parfois cette action par la visite d’un centre de rééducation des accidentés de la route.

Le témoignage peut être associé à une exposition comme l’exposition « Survies » réalisée par la Sécurité routière, à partir de photographies de Catherine Cabrol.
Les témoignages écrits de personnes jeunes ou moins jeunes facilement identifiables pour le public scolaire est associé à des photographies marquantes.

La rubrique « ils en parlent » du site Sécurité routière peut aussi être exploitée (texte et vidéo), si un témoin direct ne peut pas intervenir en classe.

Témoignage d’une victime d’accident

L’Union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens et cérébro-lésés (UNAFTC), avec la participation d’Assureurs Prévention  , a réalisé le film « Des vies fauchées », basé sur des témoignages de victimes d’accidents de voitures ou de scooters qui racontent comment ces événements ont bouleversé leurs vies. Des experts complètent ces témoignages en expliquant les séquelles du traumatisme crânien. 60% des traumatismes crâniens ont pour cause un accident de la circulation.


Des vies fauchées : Vidéo intégrale
envoyé par assureurs-prevention.
  • la plateforme Roulons autrement présente des vidéos de témoignages « regard sur la route » dont celle de Jean-Pierre Beltoise (ancien pilote et acteur de prévention)

Les associations de victimes peuvent vous aider à construire vos actions autour des témoignages :