Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr

Accueil > Mener une action > Exemples d’actions > « L’Oieveugle »

« L’Oieveugle »

Clés de l’éducation routière 2011 - Centre d’audiophonologie et d’éducation sensorielle - Charleville-Mézières - Ardennes - Ac Reims

lundi 4 juillet 2011


Le travail traditionnel d’éducation à la sécurité routière en classe et en milieu réel avait fait apparaître un manque de connaissance des panneaux de signalisation  , dû essentiellement à un déficit d’informations sensorielles liées aux déficiences visuelles ou auditives des élèves.

Ce constat a déterminé le choix du jeu, type jeu de l’oie, liant les panneaux de signalisation, les mises en situation et le vocabulaire spécifique. Compte tenu des contraintes, l’élaboration du jeu « l’Oieveugle » par les élèves a suivi un long cheminement.

- dessin d’une maquette, détermination du nombre et de la taille des cases, choix des panneaux et des consignes associés ;

- élaboration des cases à tirage et des questionnaires avec adaptation du vocabulaire et de la syntaxe pour les enfants déficients auditifs et dysphasiques ;

- création d’une maquette en taille réelle avec réalisation d’un support liant les cases traditionnelles et celles en thermogonflage pour les aveugles et transcription en braille des questions ;

- saisie informatique des questions, de la règle du jeu et des différentes cartes, transcription en braille ;

- découpage, collage, plastification des fiches et coloriage des panneaux retenus ;

- reproduction de la maquette au format 3x1 m en deux exemplaires, plastification et mise en relief des cases ;

- réalisation des cases avec systèmes de scratch permettant la mise en place de la lecture en braille, création des dés et pions.

Ce projet attractif d’éducation à la sécurité routière a sollicité de la part des élèves différentes compétences pédagogiques : lecture, production de questions en lien avec les images ou à choix multiples, travail sur ordinateur, travail manuel (découpage, collage...), travail en équipe ...

Les élèves ont mené ce projet du début à la fin, ce qui les a incités à échanger entre eux sur les adaptations possibles. Ils ont pris conscience du handicap   des autres en travaillant collectivement.

(parole d’enseignante)

Responsable du projet : Mélanie Suzanne, enseignante

Élèves concernés : 20 jeunes de 3 classes de cycles 2 et 3.